Le régime "éco-végétarien" selon le Point

L'hebdomadaire favori des beaux-pères bedonnants qui ont un confortable matelas de titres en Bourse, j'ai nommé Le Point, fait sa une sur Manger intelligent. Quel titre brillant: qui voudrait manger bête en effet ? (Vous aurez bien compris que "manger bête" c'est de l'humour au troisième degré, car plupart des animaux sauvages, dans leur milieu naturel, s'alimentent plus sainement qu'homo sapiens, en consommant sans excès des aliments adaptés à leur physiologie et à leur mode de vie).

le_point_manger_intelligent.jpegVoici donc un nutritionniste, Christian Rémésy, expert indépendant, chargé de séparer le bon grain de l'information scientifique de l'ivraie du marketing. Et il y a du boulot, car nous sommes littéralement submergés par les allégations santé plus ou moins bidon sur les produits de l'industrie alimentaire. Il n'est pas jusqu'à la société Ernest Soulard, pratiquant la torture des canards et des oies à échelle industrielle, qui va proclamer sur son site internet que le gras de canard est meilleur que le beurre car il contiendrait deux fois moins de 'mauvaises graisses'. On croit rêver...

Que dit donc ce dossier du Point ? Pas tellement de conneries en fait. Il indique que les aliments bio sont plus sains. Que le poisson peut concentrer divers polluants (mercure et métaux lourds), surtout le poisson carnivore comme le saumon. Qu'il est meilleur de consommer des aliments entiers et pas trop trafiqués (un fruit est meilleur qu'un verre de jus de fruit ou une portion de compote). Que les céréales complètes (pain, riz, pâtes) aux céréales raffinées (pain blanc, riz blanc, ou pire encore les céréales pour petit déjeuner). Qu'il vaut mieux éviter les "calories vides" c'est à dire sodas, barres énergétiques, chips. Que des choses assez connues, raisonnables, et bien documentées par ailleurs.

Mais ce qui m'a tout de même bien fait marrer est la recommandation numéro 2:

Manger éco-végétarien, donc très diversifié en produits végétaux et limité en produits animaux (soit l'équivalent d'un yaourt, d'un oeuf et de 100g de viande par jour).

C'est quand même un foutage de gueule stratosphérique d'appeler ça "végétarien", il faut vraiment être enfoncé jusqu'au cou dans une culture carniste pour le dire sans rigoler et sans avoir la conscience d'être ridicule. Appeler "végétarien" un régime alimentaire avec de la bidoche tous les jours ? Que Dieu me tripote, se serait écrié Pierre Desproges. Comme nous le rappelle cet article sur 123veggie, avant la seconde guerre mondiable, nos grands-parents mangeaint fort peu de viande, une ou deux fois par semaine au maximum, et ils ne se seraient jamais définis comme "végétariens". L'absurdité de ce mot "végétarien" employé pour désigner une régime carné raisonnable montre à quel point les mentalités, les consciences, et même les mots, sont encrassés par l'abus de bidoche depuis 60 ans...

Allons, soyons positifs et cessons de railler. Par rapport aux chiffres de la consommation moyenne (de mémoire je dirais 85 kg de bidoche par Français et par an, soit 230 grammes par jour environ), le régime conseillé par Le Point représente déjà un progrès notable. Quand aux produits laitiers, il y a quelques chiffres ici , en gros la réponse à "combien les Français en consomment ?" c'est: "beaucoup trop". Même l'ANSES commence à s'en rendre compte, ella décidé de réviser sa fameuse recommandation des "trois produits laitiers par jour" le temps d'examiner les publications scientifiques qui semblent montrer que le lait, en fait, c'est dégueu. Quoi qu'il en soit, les "experts indépendants" embauchés par Le Point répondent par "FAUX" à la question "Les laitages sont-ils indispensables ?" et citent les mêmes sources scientifiques: augmentation du diabète de type 1, de certains cancers et maladies auto-immunes, et de l'obésité, rien que ça. Pour plus de détails et la référence d'un bon nombre d'études, les ouvrages du Dr Campbell (Le rapport Campbell et Le régime Campbell) sont un bon point de départ. Il ne s'agit pas du tout d'un n-ième régime à la mode mais d'une compilation d'un nombre impressionnant d'études montrant la nocivité de l'abus des produits animaux (et des sucres raffinés). La dose optimale de viande et de lait d'après Colin Campbelle ? Zéro.

Même si j'ai choisi de manger végétarien pour des raisons écologiques et éthiques, et pas pour ma santé, a posteriori, après avoir changé de façon de manger depuis 3 ans environ, voici les avantages que je vois au régime végétarien. Le vrai, sans viande mais aussi sans laitages ni oeufs:

  • on fait des économies, ce qui permet de n'acheter que du bio sans augmenter son budget bouffe
  • on digère mieux grâce à l'apport en fibres notamment
  • on a plus d'énergie (pas étonnant que de nombreux sportifs soient véganes)
  • fini le petit creux de 11 heures du matin grâce aux petit déjeuner avec pain complet, fruits, noisettes et amandes qui tient bien au ventre.
  • la nourriture végétale se conserve bien, ce qui permet aux flemmards comme moi de faire de temps en temps de bons petits plats et de les garder une bonne semaine au frigo dans une boîte fermée
  • on essaye des recettes exotiques, indiennes, thaïlandaises, japonaises, riches en goûts et en couleur.
  • question cholestérol, surpoids, artères bouchées et autres joyeusetés, y'a pas photo ! À moins de se bourrer de buger-frites ou de pizza véganes c'est assez difficile de manger trop gras en étant végétalien.
  • on se sent plus libre, plus heureux, plus tranquille, plus en harmonie avec l'univers

Mes amis, même si vous ne lisez pas le Point et ses brillantes analyses d'expert, sachez-le: les produits animaux, moins on en mange et mieux on se sent !

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.wegan.fr/index.php?trackback/40

Haut de page