Adolf Hitler végétarien ?

Parmi les attaques les plus idiotes qu'on puisse trouver contre le végétarisme se trouve celle-ci: "Adolf Hitler était végétarien". Le sous-entendu grossier qui se cache derrière cette punchline à deux balles c'est que les végétariens sont tous des racistes et des dictateurs en puissance.

Bien sûr c'est complètement débile comme attaque. Dans le fond, c'est une même bienveillance, un même goût pour la non-violence, une même volonté de progrès moral qui nous pousse à lutter contre le racisme et contre le spécisme. Pour ma part j'explique parfois ma position en disant: l'esclavage et la peine de mort ont été abolies pour les humains (dans une grande partie du monde), je souhaite les abolir également pour les animaux.

Hitler_a_table.jpg

Il est assez facile de répondre à cette attaque. À celui qui vous dit en roulant des yeux: "Ouais bah Hitler il était végétarien", il suffit de lui répondre "Ouais et alors ?" en le fixant bien droit dans les yeux. Votre interlocuteur ne tardera pas à voir sa propre connerie, ce qui provoquera sans doute sa fuite vers un autre sujet moins polémique. Si malgré tout il persiste à penser que l'existence au siècle précédent d'un dictateur végétarien lui confère une quelconque autorisation pour manger en toute bonne conscience des portions de cadavres d'animaux élevés en captivité dans des conditions horribles, il vaut mieux ne pas prolonger la discussion. Parler avec un con, c'est comme se masturber avec une râpe à fromage, disait le regretté Pierre Desproges: beaucoup de souffrance et peu de résultats.

Reste, pour la simple curiosité intellectuelle, cette question: Hitler était-il vraiment végétarien ? Ou bien était-ce seulement un hoax de la propagande destiné à le faire passer pour ascétique et spartiate ? D'après les sources citées par la société végane de France dans son billet anti-Le Pen pour le second tour de la présidentielle 2017, il semblerait bien que ça soit le cas. Une autre source (le Daily Mail, en anglais) confirme ces affirmations.

Il est intéressant de noter que les arguments avancés par le dictateur allemand tenaient exclusivement à la santé humaine, et absolument pas à la compassion. Sa peur paranoïaque de l'empoisonnement lui faisaient éviter l'alcool et la viande et bien sûr entretenir toute une équipe de goûteurs qui testaient systématiquement les plats qu'on lui présentait. Cela n'a bien sûr pas empêché que la guerre mondiale qu'il a déclenchée a causé la mort violente et prématurée de millions d'animaux humains et non humains.

Maintenant que vous voilà plus savants, mes petits bichons, vous savez quoi répondre au prochain beauf qui vous parlera d'Hitler végétarien: "Ouais, il tenait à sa petite santé, l'enfoiré de fils de pute, et il était vachement mieux renseigné que toi sur les protéines végétales.". Et biiiiiiiim !

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.wegan.fr/index.php?trackback/58

Haut de page