La naissance du cochon

Au commencement il y a reproduction et, là dessus, Dame Nature les a gâtés. Commençons par Madame la cochonne, qui durant ses chaleurs:

  • Tente de monter sur ses congénères,
  • Manque d'appétit,
  • Émet des grognements de longue durée,
  • Dresse ses oreilles vers le haut, en présence d'un mâle,
  • Lève sa Queue (en tire-bouchon)

truie_en_chaleur.jpg

On notera que les jeunes verrats peuvent être joueurs et se tromper de côté. saille_a_l_envers.jpg

Durant la saillie, l'orgasme du cochon dure en moyenne 30 minutes !!! Il envoie entre 1/4 et 1/2 L de plaisir liquide en moins de 3 minutes à sa cochonne en chaleur.


Ça, c'est la méthode naturelle, qui n'est suivie que par 1% des élevages en France.


sonde_pour_ia.jpgDans le monde réel et les élevages industriels, on pratique l'insémination artificielle, qui est beaucoup moins glamour. On pratique des tests pour savoir si la truie est en chaleur, par exemple en lui montant sur le dos. Elle ne touchera jamais un cochon mâle de sa vie, elle ne pourra que le sentir et l'entendre à travers des barreaux. On prendra 3 minutes pour lui introduire une (magnifique) sonde, qu'on laissera mijoter pendant 3 autres minutes.

 

La truie mets bas après 3 mois, 3 semaines et 3 jours. Petit porcelet grandira très vite. À la naissance, il pèse entre 1 et 1,5 kg. À 4 semaines, il atteint 8 kg et à 12 semaines, son poids avoisine les 30 kg. À 6 mois, il affiche de 90 à 110 kg sur la balance.

Le porcelet n'aura que quelques jours de tranquilité, le temps de prendre du colostrum, avant qu'on lui administre les premières opérations. Au moment de la mise bas, les truies grattent le sol en béton et mordent les barreaux de leurs cages, poussées par leur instinct de construction de nid ! Elles allaitent ensuite leurs petits à travers des barreaux. F. Nicolino décrit très bien cette étape dans son livre sur la Bidoche:

« Quand les porcelets ont cinq ou six jours, il faut commencer par ce que la langue localement parlée appelle les “soins”. On sort une seringue, une pince coupante, de l'alcool médical, un coupe-queue électrique et une protection pour les oreilles, cela vaut mieux. Il s'agit en effet de castrer un à un les mâles et de leur couper la queue en tire-bouchon pour qu'ils n'aient pas envie, devenus adultes, de croquer celle de leur voisin. Du coup, fatalement, il faut aussi leur limer les dents. Les petits hurlent de frayeur et de douleur. Les mères hurlent de colère. Les hommes châtrent et mutilent, protégés fictivement par un casque auditif », p. 25.

allaitement_des_porcs.jpg


reproduction_intensive.jpgLe porc est un animal très... disons... pratique du point de la reproduction, il n'a pas de saison particulière et peut faire ça tout au long de l'année. On peut donc en user et en abuser jusqu'à épuisement total. Environ 6 mois après leur naissance, la truie de reproduction va mettre en bas en moyenne 2 fois par an, jusqu'à la fin de sa vie. La truie dépense beaucoup d'énergie afin de produire (en moyenne) les 10 litres de lait par jour durant l'allaitement de ses petits. En élevage industriel, ils sont sevrés au bout d'un mois (au lieu de 4 mois naturellement) pour toujours plus de croissance !

Bien entendu, les opérations chirurgicales se font sans anesthésies.

Pour les porcelets chétifs, considérés comme non viables, la mise à mort par assommage contre un mur ou à l'aide d'une masse, bien qu'illégale et douloureuse, est couramment pratiquée.

La loi, là dessus, a souvent été une vaste blague. Les dernières directives, par exemple la directive 2008/120/CE oblige, à partir de 2013, que les truies soient élevées en groupe pendant une partie de la gestation, 12 semaines sur les 22 du cycle complet. Elles peuvent donc encore être élevées en cage près de la moitié de leur vie (notamment pendant la mise-bas et l’allaitement).

Après le sevrage, les porcelets passent 5 semaines dans une salle de "post sevrage" où ils s'habituent progressivement à l'alimentation non lactée imposée. Ils sont toujours sur un sol de caillebotis (sol dur ajouré pour laisser tomber les déjections dans une fosse située dessous), et dans un environnement presque nu.

post-sevrage.jpg

La conséquence logique d'une telle exploitation amène les truies à l'abattoir (on dit "réformées" en novlangue) à environ 3 ans après avoir donné naissance à 5 portées.

La vie normale d'un porc est d'environ 15 ans.

Vous noterez que je n'ai pas encore parlé d'élevage. À suivre...

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.wegan.fr/index.php?trackback/10

Haut de page