« Expliquez-moi » : Réponse au message pour les végétariens posté par Maître Gims

Un rappeur, un steak et des préjugés

Il y a quelques jours Maître Gims, un rappeur, a posté sur les réseaux sociaux une vidéo où il demande aux végétariens quel est le sens de leur démarche tout en savourant un énorme steak devant la caméra.

Aïe, déjà ca commence mal. C’est assez peu diplomatique de parler à un végétarien en mangeant de la viande. Mais je salue toutefois l’effort de se poser des questions et d’oser demander, ce qui n’est pas toujours facile. Voilà donc ma réponse à ses questions et ses arguments :

« c’est évident que vous ratez quelque chose »
Ben justement, non ce n’est pas si évident que ça. La plupart des végétariens/vegan ont déjà mangé de la viande au moins une fois dans leur vie et si ils ont choisi de ne plus en consommer, c’est qu’ils ont de bonnes raisons de « rater » une chose pareille -par exemple la souffrance animale ou leur santé- . Personnellement, j’ai mangé de la viande pendant 15 ans mais je ne trouve pas que la viande me manque particulièrement maintenant que j’ai arrêté ; au contraire, je serais même plutôt écœurée à l’idée de manger une côte de bœuf pareille…

« Je ne comprends pas votre démarche »
Ok, bon point, il admet son incompréhension et demande des explications. Mais dans ce cas je lui conseillerais plus d’aller jeter un œil sur le site de l’AVF, ou même de discuter avec des fans végétariens, pourquoi pas, plutôt que de se faire inonder par un flot de commentaires haineux et/ou inutiles.

« La bête a été tuée, bon, elle n’a pas souffert »
Tiens donc, les abattoirs seraient donc des lieux enchantés où les bêtes viennent mourir volontairement avec bonheur et sans aucune souffrance ? Belle idée, mais un peu naïve et has-been maintenant que tant de vidéos sur les conditions d’élevage et d’abattage circulent sur le net. C’est là le point à expliquer à notre curieux : les animaux éprouvent la douleur. Et lorsqu’on les brutalise ou qu’on les tue, oui, ils souffrent. Pour les sceptiques, de nombreuses études scientifiques ont été publiées à ce sujet, libre à vous d’aller vérifier si vous ne me croyez pas. Et même sans aller plonger le nez dans des articles interminables, tout le monde a déjà vu la réaction d’un animal qui souffre, d’un chien blessé qui pleure, d’un cheval piqué par les éperons qui part au galop…Même les enfants ont instinctivement conscience que les animaux ressentent la douleur.

Donc voilà le sens de ma démarche : je sais que les animaux souffrent et par conséquent je refuse de participer à cette souffrance en mangeant de la viande. Une personne ne peut pas faire la différence seule face à l’industrie de la viande, mais il ne faut pas oublier que nous en sommes arrivés là parce que la demande de viande a augmenté. L’offre dépend de la demande, et donc consommer moins ou pas de viande revient à diminuer, à son échelle, la demande, et donc l’offre. Or diminuer l’offre de viande signifie réduire la souffrance des animaux mais aussi de la planète (car il ne faut pas oublier que la production de viande dépense environ dix fois plus de ressources que celle de végétaux pour une quantité de calories équivalentes).Je suis convaincue que si la consommation de produits animaux diminuait, la souffrance animale diminuerait en parallèle, voire finirait par disparaître, qui sait ?

En bref, la démarche des végétariens a un sens. Nous ne sommes pas des hippies complètement barrés, mais des personnes éprouvant de la compassion pour toutes les espèces, humaine ou animales. Et nous prenons en considération le fait que OUI la bête souffre, évidemment. Je trouve que ce message reflète bien le bourrage de crâne que les producteurs de viande nous infligent depuis notre naissance pour nous permettre de manger de la viande en toute bonne conscience. Je lui conseille à lui et à tous ceux toujours persuadés que manger de la viande n’a pas de conséquences de s’informer par eux-mêmes. Si vous creusez bien, vous ne serez pas déçus… Surprises garanties ! ;)

Sur ce, à bientôt!

Ajouter un rétrolien

URL de rétrolien : http://www.wegan.fr/index.php?trackback/15

Haut de page